posts dans la catégorie 'tokyo'


Shinjuku: présentation générale, la ruelle 思い出横丁

Shinjuku est un quartier que j’ai beaucoup aimé. En fait le quartier divisé en deux, le quartier ouest et le quartier est. A l’ouest on trouve essentielement des bâtiments administratifs, comme la mairie de Tôkyô:
Shinjuku: présentation générale, la ruelle 思い出横丁 dans shinjuku Photo_673
et à vrai dire c’est surtout le quartier est de la ville qui est intéressant, car c’est celui des activités nocturnes. Car Shinjuku ne dort jamais.. c’est le lieu de divertissement des Tôkyôïtes, l’endroit où le salaryman vient oublier le stress de sa journée, en mangeant, buvant et en jouant au pachinko, pour finir sa soirée dans le quartier des plaisirs charnels à Kabuki-chô.
Mais surtout, ce qui est étonnant, c’est la présence de ces ruelles où sont concentrés les izakaya, ces échoppes de saké traditionnelles où les salaryman viennent boire jusqu’à plus soif, jusqu’au moment de sortir du restaurant en titubant et en sa raccrochant à son collègue pour ne pas tomber jusqu’au quai de métro !

 

voir le jukebox

http://www.dailymotion.com/video/xn2kb

Tôkyô, quartier d’Asakusa (temple Sensô-ji)

Le quartier d’Asakusa est situé dans l’ancienne shitamachi, c’est-à-dire la ville basse (au Nord-Est), la ville de la plèbe concentrant les commerçants et artisans. Encore aujourd’hui, Asakusa apparait comme assez populaire, assez différent de la ville haute, ou Yamanote.

Asakusa aura été pour moi l’occasion de voir mon premier temple bouddhiste. C’est là que j’ai trouvé pour la première fois un peu de calme au milieu du tumulte de l’activité tokyoïte. C’est aussi là que j’ai commencé à pénétrer un peu de l’âme japonaise.

C’est le plus ancien temple de Tôkyô, il fut lié à la branche ésotérique du bouddhisme issu de l’école Tendai du moine Saichô. Il est dédié à la Déesse de la Compassion et de la Miséricorde, Kannon. La particularité de ce temple réside également dans la voie qui permet d’y accéder, la Nakamise-dori, qui regroupe des boutiques pour touristes, une étroite allée qui prend l’allure de vieilles boutiques traditionnelles en bois.

voir le jukebox
http://www.dailymotion.com/video/xn2ktKannon
Tôkyô, quartier d'Asakusa (temple Sensô-ji) dans tera Kannon

Tôkyô: le quartier de Shibuya

Stations Shibuya, je cherche la sortie Hachiko, du nom de ce chien qui a continué tous les jours à attendre son maître à la gare de Shibuya près de dix ans après la mort de ce dernier. Surnommé Chūken (忠犬, « chien fidèle »), une statue, aujourd’hui lieu très connu de rendez-vous à Tōkyō, fut érigée à la gare de Shibuya en son honneur. L’histoire de Hachikō est également à l’origine du regain d’intérêt pour la race de chiens akita-ken, alors presque éteinte. Emu par cette histoire, jai été ému de voir pour de vrai cette statue qui rend hommage au brave toutou.

Tôkyô: le quartier de Shibuya  dans shibuya

A Shibuya, les écrans lumineux rivalisent de gigantisme et les hauts-parleurs crachent à plein volume les tubes tout chaud sortis de J-Pop. Ce qui frappe à Shibuya, c’est la foule ! Jeune pour la plupart (beaucoup plus jeune qu’à Shinjuku). C’est à Shibuya que les looks rivalisent d’extravagance ! Cependant, il ne faut pas croire que tous sont habillés en étant déluré, ou que toutes les filles sont lookées comme des shibuyettes. Loin s’en faut !

J’ai beaucoup aimé ce quartier, c’est là que j’ai acheté mes chaussures Puma, et c’est également là que je suis entré pour la première fois dans un magasin Tsutaya (j’adore cette enseigne, on y trouve de tout ! livres, cds, dvds, librairie, etc.).

Au nord-est, on trouve Omote-Sandô, les Champs-Elysées du Japon (en plus fourni en boutiques !), et plus au nord de la gare, on trouve Harajuku, d’où l’on peut le Torii indiquant le Meiji-jingu, le sanctuaire dédié à l’empereur Meiji.

voir le jukebox
http://www.dailymotion.com/video/xn2kf

le quartier d’Ueno, à Tôkyô

J’ai adoré le quartier d’Ueno, et lui ai consacré deux jours entiers à sa visite ! c’est un quartier situé au nord de la ville, à l’ouest du quartier d’Asakusa, et au nord de Akihabara, le quartier de l’électronique.

Il souffle sur Ueno l’esprit de la vieille ville, shitamachi. Loin des boutiques de grand luxe de Ginza, Ueno offre au visiteur le spectacle d’un quartier populaire très animé, comme par exemple l’artère piétonne bordée de petites boutiques, l’Ameyokochô, véritable marché grouillant à mille lieues du quartier commercial de Roppongi Hills, où se trouvait mon hôtel.

voir le jukebox

http://www.dailymotion.com/video/xn2k8

A l’une de ces échoppes traditionnelles, un japonais m’a même arrêté pour me faire boire un breuvage d’un genre assez spécial: il s’agissait d’une boisson chaude dans laquelle on avait fait sécher du poisson dedans. Eh bah c’était… pas mauvais du tout lol. J’ai un peu discuté avec lui, et sans même dire que j’étais français il a su que je venais de France. Balèze celui-là ! l’accent a du me trahir c’est sûr… emoticone

un très beau petit temple bouddhiste en plein coeur de Ameyokochô !

dsc00573.jpg

http://www.dailymotion.com/video/k4HWp8cbZr8Y19KzVM

Ueno est aussi célèbre pour son célèbre parc, le Parc d’Ueno, réputé pour la beauté de la floraison de ses cerisiers.

Image de la semaine

Photo prise à Jimbochô, le quartier des Livres, à mi-chemin entre le sanctuaire Yasukuni et le quartier de Akihabara.

Le ciel et les contours de l’immeuble au lointain donnait vraiment une impression étrange, comme si la tour paraissait irréelle…

dsc00587.jpg

le Parc d’Ueno

Un des plus grands parcs de la capitale ! Envahit au printemps, il est réputé pour y contempler la floraison des cerisiers.

Il renferme plusieurs sites d’importance: le zoo d’Ueno, le Musée National de Tôkyô, le Musée des Arts occidentaux, le sanctuaire Toshogu, et le sanctuaire Gojo Tenjinsha.

Gojo Tenjinsha

http://www.dailymotion.com/video/k6KA7kfPQ1yqEtKzch

http://www.dailymotion.com/video/k25nytDknE5WUpKzgv

partie du sanctuaire dédiée au Dieu Renard Inari :

http://www.dailymotion.com/video/k1jdh6BIMzIoWVKzzh

Toshogu Jingu: datant de 1651, ce sanctuaire, comme son homonyme de Nikkô, est dédié à Tokugawa Ieyasu, l’unificateur du Japon. Il fait partie des rares édifices du début de la période d’Edo rescapé des nombreux désastres qui frappèrent Tôkyô.

dsc00060.jpg dsc00061.jpg

 

http://www.dailymotion.com/video/k4pWWWqQyG25UuKzhy

http://www.dailymotion.com/video/k5gSMzZI28i2FDKzk6

Tôkyô – le Parc Yoyogi (le sanctuaire de Meiji, Meiji Jingu)

dans le quartier de Shibuya, et en plein coeur du parc de Yoyogi, on trouve le splendide sanctuaire dédié à l’Empereur Meiji, le Meiji Jingu. L’Empereur Meiji est le souverain qui, en plus d’avoir restauré l’Empire, a également lancé la réforme du Japon au XIXe siècle (1868).

img.jpg

http://www.dailymotion.com/video/k6V1Nx113XhoYcKd9M

http://www.dailymotion.com/video/k1TU1EIEJNeV0sKddB

http://www.dailymotion.com/video/k66ZPWEFbQUAAtKdhE

dsc00082.jpgdsc00080.jpgdsc00079.jpgdsc00075.jpgTôkyô - le Parc Yoyogi (le sanctuaire de Meiji, Meiji Jingu) dans jinja .miko_a_nara_m

 

image de la semaine: Tôkyô – Odaiba (Statue of Liberty)

je suis allé à Odaiba, un quartier sud de Tôkyô où les jeunes japonais aiment se rendre pour flaner, s’y ballader, faire du shopping et s’amuser. J’y ai vu des centres commerciaux (shopping mall) de dimension gargantuesque ! (vidéos à venir)
et j’y ai même vu..  ça !

dsc00084.jpg

Tôkyô vue de haut

mon hôtel était situé dans le quartier de Akasaka, pas très loin de Roppongi, un quartier à l’activité nocturne très prononcée.

Il y a à Roppongi ce qu’on appelle Roppongi Hills, où se trouve la Mori Tower (238m, une des plus hautes tours de Tôkyô). Le lendemain même de mon arrivé au Japon, j’ai voulu avoir une vue d’ensemble de la capitale japonaise, et je savais que cette tour permettait d’avoir une vue panoramique sur toute la cité nippone depuis l’avant dernier étage (le Tôkyô City View).

On peut même, par temps clair, apercevoir le Mt Fuji. Pas de chance, Tôkyô était couvert quand j’y suis allé, je n’ai pu que deviner là où il était !

voir le jukebox

http://www.dailymotion.com/video/xn2n2
 

le Sensô-ji la nuit (Asakusa, Tôkyô)

http://www.dailymotion.com/video/k6yEKIyflv3FoZK0Rg

 

Métro de Tôkyô (suite)

J’ai parlé dans un précédent billet de la façon dont on achète un ticket de métro au Japon.

Une chose surprend en premier lieu l’usager occidental, c’est la propreté du métro Tôkyôïte. Tout est nickel, ou presque.

Deuxième observation: il y a des toilettes à toutes les gares. A Paris, je ne connais pas beaucoup de gares avec des toilettes…

Troisime observation: la clim ! Que c’est agréable après avoir marché dehors sous un soleil de plomb, avec 36° de température et 90% d’humidité. J’ai même vu des salaryman se mettre exprès devant les souffleries des climatiseurs lol.

Enfin dernière observation: l’exactitude des trains. Un métro affiché à 11h22 n’arrivera pas à 11h23, ni à 11h21…

http://www.dailymotion.com/video/k3Wz9vQm9FFOXsK0Iw

Kabukichô: le quartier chaud de Shinjuku

Kabukichô est le quartier des plaisirs de Tôkyô. Les étroites rues offrent au visiteur une débauche de couleurs se diffusant depuis les néons multicolores des enseignes des pachinko et autres salons de massages. C’est un quartier particulièrement animé où les rabatteurs ne cessent d’attirer en criant (fort) aux passants afin de les inciter à fréquenter salles de pachinko, salons de massages et autres lieux où s’adonner au plaisir… Il faut savoir que le quartier est le QG des yakuza et autres parrains de la mafia japonaise. C’est donc un quartier où, plus qu’ailleurs, il vaut mieux montrer profil bas !

En fait le quartier est tout à fait « normal » en pleine journée, ce n’est que la nuit qu’il commence sa mue.

A partir d’une certaine heure les filles sont là pour vous proposer de passer la nuit avec elles moyennant finance. A noter qu’il ne faut pas avoir peur de vider ses bourses (où ça un jeu de mots ?..). ça peut facilement monter jusqu’à 50 000 JPY.

Kabukichô est un quartier intéressant, à voir une fois par curiosité. Mais il faut y aller avec une bonne idée en tête, sans quoi cela peut vite devenir fatigant. Mais il ne faut pas croire que le quartier n’offre que du commerce sexuel et des jeux d’argent. On peut aussi y trouver d’excellentes tables pour se nourrir.
A noter aussi l’existence d’un quartier gay à Shinjuku ni-chôme.

Une rue en lisière de kabukichô (à la limite entre kabukichô itchôme et kabukichô nichôme si je me plante pas) :

http://www.dailymotion.com/video/k67sa5jBzXp6ElJXdg

et le temple Hanazono, où viennent prier de nombreux yakuza liés aux commerces du kabukichô (la photo n’est pas de moi).

Kabukichô: le quartier chaud de Shinjuku dans shinjuku hanazono

Métro de Tôkyô: mode d’emploi

Pour prendre le métro japonais, il ne suffit pas d’acheter un ticket, mais il faut acheter un ticket dont la somme correspond au montant qui nous permet d’aller à la destination voulue. Ainsi un ticket à 160 Yen (1€) permet d’aller dans les stations les plus proches de la station dans laquelle on achète son ticket. Sachant que le mieux est d’acheter un ticket valable toute la journée, et sur toutes les lignes du Tôkyô Metro Line. Car attention, il y a à Tôkyô deux compagnies de métro: la Tôkyô Metro Line (la plus importante – 9 lignes, à titre personnel je me servais le plus souvent de la ligne Ginza, ralliant Shibuya à Asakusa), et les lignes de la Tôei (4 lignes).

Comment prend-on le métro ? réponse en images:

http://www.dailymotion.com/video/k60GwMuonrvRbmJWYV

Tôkyô, le quartier d’Akasaka et le Hie-jinja

J’arrive à Tôkyô après douze heures d’avion, et j’effectue mes premiers pas dans le quartier d’Akasaka. Akasaka est un quartier assez « international ». C’est le quartier des ministères, des ambassades, et on y voit un peu plus qu’ailleurs des occidentaux. Sans toutefois en voir beaucoup ! C’est en étant au Japon que je me suis senti pour la première fois un « étranger ». Souvent j’étais le seul blanc de toute la rame de métro…

Bref, revenons au quartier d’Akasaka. J’ai donc gagné mon hotel en partant de l’aéroport de Narita jusqu’à la gare de Tôkyô grâce au JR Narita Express, ou NEX (près d’une demi heure pour faire le trajet). Et, depuis Tôkyô eki, prendre la ligne Ginza jusqu’à Tameike-sannô.

Le lendemain de mon arrivée, j’ai visité le sanctuaire Hie, le Hie-jinja. Mon premier sanctuaire shintô (la religion propre au Japon qui voue un culte polythéiste de la nature). Il était à 5 minutes de mon hôtel.

http://www.dailymotion.com/video/k47HQZ3sL4838kJWJC

http://www.dailymotion.com/video/k1aiC3LG9uVctsJWRW

http://www.dailymotion.com/video/k6P9gLlAdCu9z3JWWV

 

 

Patience, ça va venir !

j’avais prévenu, je n’aurai probablement pas le temps de publier des posts en temps réel depuis le Japon ! Manque de temps… il y a tant à voir dans ce pays superbe. Mais les photos et vidéos viendront (en plus j’ai pas amené de quoi transférer les vidéos sur le pc..). Là je suis en ce moment à Yokohama, et j’ai fait une plongée dans le plus grand Chinatown du Japon.

Je ne vais mettre que les deux photos prises avec mon appareil photo (sachant que les photos à venir seront celles prises directement par le caméscope (elles seront sûrement de moins bonne qualité.

Je mets aussi un morceau d’un album d’Ajikan que j’ai acheté à Shinjuku (enseigne Tsutaya). Il s’agit de アフターダーク, de l’album ワールド ワールド ワールド. Aaaah Shinjuku !! et son fameux Kabukicho.. très chaud…

musique « douce »: World world world
Image de prévisualisation YouTube
musique.. moins douce: アフターダーク

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Etapes Tôkyôïtes

Bien sûr, un voyage est toujours soumis à des fluctuations, imprévus et autres changements de dernière minute, mais voici la prévision de mes étapes Tokyoïtes:

  • 28-29/07 : Roppongi et Akasaka

Roppongi (六本木, roppongi) est un district de l’arrondissement de Minato de la ville de Tōkyō, au Japon. Il est connu par sa vie nocturne et la présence de touristes étrangers et expatriés, bien que la majorité des visiteurs soient japonais.
Etapes Tôkyôïtes dans tokyo Roppongihills_overview

  • 30/07 : Asakusa

Asakusa est connu des touristes pour son temple bouddhiste, le Sensō-ji (浅草寺, Sensō-ji), dédié à la déesse bodhisattva Kannon. Le temple avec sa pagode à 5 étages, se trouve au bout d’une grande allée commerçante, et, dans tout le quartier se trouve un grand nombre de petites boutiques et restaurants.
776px-Kaminarimon1500 dans tokyo

  • 31/07 : Shibuya

En même temps qu’au nom de l’arrondissement, le nom Shibuya se rapporte à la gare et au quartier d’affaires autour de la gare également. La gare JR Est Shibuya est une des plus occupée dans la région de Tokyo. L’arrondissement de Shibuya est connu comme un centre de la mode et c’est un quartier bien animé. Un symbole de ce quartier pour les jeunes est la tour 109 qui renferme une centaine de boutiques consacrées aux dernières tendances de la mode.
800px-Shibuya_tokyo

  • 01/08 : Shinjuku

Shinjuku est l’un des quartiers les plus animés de Tōkyō, mais aussi un haut lieu des affaires abritant le siège de nombreuses grandes sociétés. Parmi les grands magasins du Japon, Isetan, Keiō, Odakyu, Marui, Mitsukoshi, Seibu, Takashimaya, et Tokyu sont là. On y trouve aussi des cinémas, restaurants, bars, et des hôtels internationaux.
800px-Shinjuku_2006-02-21_a

  • 02/08 : Ginza et Ueno (Akihabara)

Ueno (上野) est un quartier de Tōkyō situé au nord du centre-ville.

Un vaste parc, qui comprend un grand zoo, plusieurs temples (notamment Bentendo, Tōshōgū) et des musées (dont le Musée national de Tōkyō), mérite le détour, en particulier le matin, où l’on peut voir de nombreux sans-abri finir leur nuit, mais aussi des sportifs, des musiciens… C’est un endroit réputé être très agréable où l’on peut passer une journée complète sans s’ennuyer.

Tôkyô: Roppongi

A la lecture de cet article, il apparait que le quartier dans lequel je vais résider la première semaine est un des plus animés et des plus branchés de la ville ! Coool :-D

En ce moment, Roppongi est le quartier « in » et son araignée géante est le lieu de rendez-vous préféré des Tokyoites. La sculpture est située à l’entrée de la tour Mori, dans le complexe Roppongi Hills. Une véritable ville en soi où l’on trouve boutiques, restaurants, cinéma, musée, bureaux et résidences. Cette « Artelligent City », née d’un concept voulant réunir art et intelligence, s’impose de plus en plus comme le centre culturel de Tokyo. Le soir, il y règne une atmosphère festive et très cosmopolite. On peut entre autres y admirer la tour de Tokyo scintillante de couleurs et observer des jeux de lumière éblouissants sur les édifices.

Tôkyô: Roppongi dans tokyo week77tokyotower

Arrivée à Tôkyô le 28/07

depuis l’aéroport de Narita, je prendrai le Limousine Bus, qui est un bus assurant la liaison entre l’aéroport et la plupart des quartiers de Tôkyô.
Mon hotel est idéalement placé, dans le Minato-ku (en plein Roppongi et à deux pas de Shibuya) dans le quartier de Akasaka.
Arrivée à Tôkyô le 28/07 dans jinja 060624_roppongiimg%203008%20tokyo%20akasaka%20mitsuke%20bellvie%20sotobori%20dori%20-%20shopping%20mall dans tokyo

Pas trop loin se trouve le sanctuaire shintô, le Hie-jinja :
redtorii

morceaugabon |
parcs centre ouest USA |
25000km |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clochetteadublin
| Ghaziabad and other cities ...
| treizemoislasuite