found 3 matching posts pour 'quartier chaud tokyo'


Tôkyô: le quartier de Shibuya

Stations Shibuya, je cherche la sortie Hachiko, du nom de ce chien qui a continué tous les jours à attendre son maître à la gare de Shibuya près de dix ans après la mort de ce dernier. Surnommé Chūken (忠犬, « chien fidèle »), une statue, aujourd’hui lieu très connu de rendez-vous à Tōkyō, fut érigée à la gare de Shibuya en son honneur. L’histoire de Hachikō est également à l’origine du regain d’intérêt pour la race de chiens akita-ken, alors presque éteinte. Emu par cette histoire, jai été ému de voir pour de vrai cette statue qui rend hommage au brave toutou.

Tôkyô: le quartier de Shibuya  dans shibuya

A Shibuya, les écrans lumineux rivalisent de gigantisme et les hauts-parleurs crachent à plein volume les tubes tout chaud sortis de J-Pop. Ce qui frappe à Shibuya, c’est la foule ! Jeune pour la plupart (beaucoup plus jeune qu’à Shinjuku). C’est à Shibuya que les looks rivalisent d’extravagance ! Cependant, il ne faut pas croire que tous sont habillés en étant déluré, ou que toutes les filles sont lookées comme des shibuyettes. Loin s’en faut !

J’ai beaucoup aimé ce quartier, c’est là que j’ai acheté mes chaussures Puma, et c’est également là que je suis entré pour la première fois dans un magasin Tsutaya (j’adore cette enseigne, on y trouve de tout ! livres, cds, dvds, librairie, etc.).

Au nord-est, on trouve Omote-Sandô, les Champs-Elysées du Japon (en plus fourni en boutiques !), et plus au nord de la gare, on trouve Harajuku, d’où l’on peut le Torii indiquant le Meiji-jingu, le sanctuaire dédié à l’empereur Meiji.

voir le jukebox
http://www.dailymotion.com/video/xn2kf

le quartier d’Ueno, à Tôkyô

J’ai adoré le quartier d’Ueno, et lui ai consacré deux jours entiers à sa visite ! c’est un quartier situé au nord de la ville, à l’ouest du quartier d’Asakusa, et au nord de Akihabara, le quartier de l’électronique.

Il souffle sur Ueno l’esprit de la vieille ville, shitamachi. Loin des boutiques de grand luxe de Ginza, Ueno offre au visiteur le spectacle d’un quartier populaire très animé, comme par exemple l’artère piétonne bordée de petites boutiques, l’Ameyokochô, véritable marché grouillant à mille lieues du quartier commercial de Roppongi Hills, où se trouvait mon hôtel.

voir le jukebox

http://www.dailymotion.com/video/xn2k8

A l’une de ces échoppes traditionnelles, un japonais m’a même arrêté pour me faire boire un breuvage d’un genre assez spécial: il s’agissait d’une boisson chaude dans laquelle on avait fait sécher du poisson dedans. Eh bah c’était… pas mauvais du tout lol. J’ai un peu discuté avec lui, et sans même dire que j’étais français il a su que je venais de France. Balèze celui-là ! l’accent a du me trahir c’est sûr… emoticone

un très beau petit temple bouddhiste en plein coeur de Ameyokochô !

dsc00573.jpg

http://www.dailymotion.com/video/k4HWp8cbZr8Y19KzVM

Ueno est aussi célèbre pour son célèbre parc, le Parc d’Ueno, réputé pour la beauté de la floraison de ses cerisiers.

Kabukichô: le quartier chaud de Shinjuku

Kabukichô est le quartier des plaisirs de Tôkyô. Les étroites rues offrent au visiteur une débauche de couleurs se diffusant depuis les néons multicolores des enseignes des pachinko et autres salons de massages. C’est un quartier particulièrement animé où les rabatteurs ne cessent d’attirer en criant (fort) aux passants afin de les inciter à fréquenter salles de pachinko, salons de massages et autres lieux où s’adonner au plaisir… Il faut savoir que le quartier est le QG des yakuza et autres parrains de la mafia japonaise. C’est donc un quartier où, plus qu’ailleurs, il vaut mieux montrer profil bas !

En fait le quartier est tout à fait « normal » en pleine journée, ce n’est que la nuit qu’il commence sa mue.

A partir d’une certaine heure les filles sont là pour vous proposer de passer la nuit avec elles moyennant finance. A noter qu’il ne faut pas avoir peur de vider ses bourses (où ça un jeu de mots ?..). ça peut facilement monter jusqu’à 50 000 JPY.

Kabukichô est un quartier intéressant, à voir une fois par curiosité. Mais il faut y aller avec une bonne idée en tête, sans quoi cela peut vite devenir fatigant. Mais il ne faut pas croire que le quartier n’offre que du commerce sexuel et des jeux d’argent. On peut aussi y trouver d’excellentes tables pour se nourrir.
A noter aussi l’existence d’un quartier gay à Shinjuku ni-chôme.

Une rue en lisière de kabukichô (à la limite entre kabukichô itchôme et kabukichô nichôme si je me plante pas) :

http://www.dailymotion.com/video/k67sa5jBzXp6ElJXdg

et le temple Hanazono, où viennent prier de nombreux yakuza liés aux commerces du kabukichô (la photo n’est pas de moi).

Kabukichô: le quartier chaud de Shinjuku dans shinjuku hanazono

morceaugabon |
parcs centre ouest USA |
25000km |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | clochetteadublin
| Ghaziabad and other cities ...
| treizemoislasuite